Échanges fructueux entre Bébé ficelle et Saint-Dominique - Association Saint-Dominique

rencontre-entre-saint-dominique-et-bebe-ficelle_3890025
Posté le Juil 18 2018
Cinq échanges se sont tenus, depuis juin, entre les résidents de Saint-Dominique et les enfants de Bébé ficelle. Pendant une heure environ, petits et grands se réunissaient autour de jeux.

« Attention à ce qu’elle ne se fasse pas mal en jouant sur le tapis », s’inquiète une résidente de Saint-Dominique. Tout-petits et aînés se voient pour la cinquième fois, voire moins, mais les rencontres intergénérationnelles organisées entre les résidents de Saint-Dominique et les enfants de Bébé ficelle, sont d’ores et déjà un succès.

Prochain échange  à la rentrée

Depuis juin, chaque mardi, des enfants placés à la halte-garderie Bébé ficelle se sont rendus à l’établissement Saint-Dominique. « Le partenariat s’est instauré dans un but de socialisation, explique Claire Gilbert, psychomotricienne. Pendant une heure environ, les résidents passent du temps avec les petits autour de parcours psychomoteurs. »

Premier partenariat entre bébé ficelle et saint-dominique. Les enfants ont rencontré les résidents autour de jeux.

La rencontre commence par l’échange d’un ballon, entre les enfants, qui ont entre 2 et 3 ans, et les résidents. Ensuite, l’un à côté de l’autre, en binôme, ils traversent un parcours composé de cerceaux et de tapis. « D’un côté, les enfants développent la marche et l’équilibre. De l’autre, ce parcours aide les personnes âgées atteintes de trouble de l’équilibre. »

Certaines personnes âgées, touchées de troubles de la mémoire, arrivent à se souvenir des enfants d’une semaine à l’autre

« D’un côté, les enfants développent la marche et l’équilibre. De l’autre, ce parcours aide les personnes âgées atteintes de trouble de l’équilibre. » 
Si la cinquième rencontre, mardi 17 juillet dernier, a marqué la fin de ce premier échange, les liens entre les résidents et les enfants sont déjà forts. « Certaines personnes âgées, touchées de troubles de la mémoire, arrivent à se souvenir des enfants d’une semaine à l’autre, confie Claire Gilbert. Les résidents veillent sur les petits quand ils jouent dans la salle. On les voit les suivre du regard. Être avec eux les motive à participer aux activités. »

« Certaines personnes âgées, touchées de troubles de la mémoire, arrivent à se souvenir des enfants d’une semaine à l’autre. »

Un échange test, qui devrait être renouvelé. « Nous espérons recommencer à la rentrée prochaine. En tout cas, ce partenariat entre Saint-Dominique et Bébé Ficelle est une réussite. »